Feu d'artifice au Vélodrome, joie sur la Canebière ******

Publié le par coquelicot93

om8

 

Marseille champion de France! Les habitants de la cité phocéenne attendaient le sacre depuis 18 ans. Ils ont fêté tard dans la nuit la victoire de leur équipe.

 

L'Olympique de Marseille a mis fin mercredi à une longue attente en décrochant le titre de champion de France, dix-huit ans après son dernier sacre. Une soirée au cours de laquelle le Vélodrome a intensément vibré, la victoire contre Rennes (3-1) permettant aux hommes de Didier Deschamps et à tout un stade d'enfin chanter We are the champions et d'exulter pendant le feu d'artifice tiré pour le sacre.

 

Le temps n'était pourtant pas de la partie : des trombes d'eau se sont abattues sur le Vélodrome durant toute le match, ce qui a valu à quelques supporteurs de déployer l'ironique message : "Merci pour le toit". Malgré la pluie, le Vélodrome allait une première fois exulter sur le premier but de l'OM. Mais la joie marseillaise et l'assurance d'être champion allaient être retardées par l'égalisation rennaise (38e). A la 75e minute, le capitaine de l'OM, Mamadou Niang allait libérer Marseille d'un plat du pied sur un ballon repoussé par Douchez. Et deux minutes plus tard, Lucho marquait le but du break. Le Vélodrome pouvait alors exulter. Fumigènes, ola, chants entonnés à pleins poumons se sont succédé. "Aux armes, nous sommes les Marseillais", "Ce soir, on vous met le feu", clamaient les tribunes à l'unisson, avant de glorifier longuement Lucho, Niang et Deschamps à qui une banderole rendait un vibrant hommage: "Deschamps, comme joueur ou comme entraîneur, tu fais notre bonheur".
   
Sur la Cannebière, une clameur a salué le coup de sifflet final, des sirènes de bateau ont retenti et la foule s'est ruée hors des cafés environnants où elle regardait le match. Ivres de  bonheur, les fans de l'OM ont ensuite envahi  le Vieux-Port à Marseille, certains se jetant même dans l'eau froide, afin de fêter le premier titre de champion de France leur club depuis 18 ans. Dans le halo des fumigènes rouges, les gens s'étreignaient, sautaient et criaient : "qui ne saute pas n'est pas Marseillais, hé", ou "On est les champions, on est les champions"
 

Une pensée pour Dreyfus
 
Le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a félicité  l'OM pour son titre de champion de France : "Une victoire historique de l'Olympique de Marseille acquise avec le coeur et aussi beaucoup de travail. Avec cette victoire, l'OM s'affirme à tout jamais comme l'un des plus grands clubs d'Europe, avec le meilleur public, un palmarès d'exception et une histoire qui perdure depuis 110 ans", a déclaré le maire. "Les joueurs, le staff, les dirigeants et surtout l'entraîneur Didier Deschamps ont porté au plus haut le bleu et blanc de Marseille. Au nom de tous les Marseillais, je les en remercie", a-t-il ajouté, rappelant la victoire déjà obtenue en Coupe de la Ligue de football en mars dernier par l'OM. Le maire de Marseille a également salué la mémoire de Robert-Louis Dreyfus, propriétaire de l'OM décédé en juillet 2009 sans avoir vu son club remporter un titre. "J'ai une pensée émue pour Robert Louis-Dreyfus qui aurait tellement aimé partager le triomphe de l'équipe pour laquelle il a tant oeuvré" a-t-il déclaré.  
  
L'entraineur, Didier Deschamps, arrivé cette saison, a été célébré par tous les Marseillais comme le véritable héros de la soirée. Ce dernier, ancien joueur de l'OM, a exprimé mercredi soir sa grande joie : "On est champions! C'est extraordinaire, mais le mérite en revient avant tout aux joueurs. C'est une aventure humaine extraordinaire, une belle victoire pour tout le club et l'ensemble des salariés. Etre champions ainsi, à deux journées de la fin, chapeau! Car ce n'était pas évident. Je suis très fier d'être là et d'avoir pu donner du plaisir ainsi, à un stade en ébullition, c'était fabuleux. En signant ici, je renvoyais aussi l'ascenseur à un club qui m'a beaucoup donné". 

 

Source : TF1

Publié dans Football

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article