Football - Ligue des Champions : Arsenal renverse tout

Publié le par coquelicot93

Arsenal renverse tout

Redoutable d'efficacité, Arsenal s'est débarrassé du FC Porto (5-0) pour décrocher son billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Emmenés par Nasri, Arshavin et Bendtner, les Gunners, qui avaient perdu 2 à 1 au Portugal, ont parfaitement géré leur match pour inverser la tendance.


ARSENAL - FC PORTO : 5-0
Buts : Bendtner (10e, 25e, 90e s.p. ), Nasri (64e), Eboué (66e).


Arsenal n'en finit plus de grandir. La jeune troupe des Gunners a encore montré qu'il faudrait compter sur elle cette saison.  En Premier League, les Gunners se sont toujours relevés des coups qu'ils ont pris sur la tête lors de cet exercice 2009-2010 pour pointer à la troisième place du championnat et pouvoir continuer de se mêler à la course au tire. Mardi en Ligue des Champions, ils ont offert encore une belle preuve de leurs capacités pour cette fin de saison.


Les Londoniens ont encore passé un nouveau palier en devenant la première équipe d'Arsenal à décrocher son billet dans un duel à élimination directe après avoir perdu le match aller (2-1) avec
Arsène Wenger sur son banc. Le technicien alsacien des Gunners peut avoir le sourire. Et savourer cette belle première. Sur la pelouse de l'Emirates Stadium, ses protégés lui ont offert un superbe récital. Malgré l'absence de leur maître à jouer Cesc Fabregas et de William Gallas en défense, ils ont parfaitement gérer leur rencontre pour se débarrasser d'un FC Porto dépassé.


Arshavin
et Nasri prennent les choses en main


Encore une fois, les Gunners ont démontré qu'ils avaient de la ressource. Si Sol Campbell n'a pas fait oublier William Gallas en défense - loin de là -, Cesc Fabregas n'a pas vraiment manqué aux Gunners. Et ça veut dire beaucoup. Sans le chef d'orchestre espagnol, Arsenal, qui a aussi profité de l'activité incessante de Song et Diaby, a pu compter sur Andreï Arshavin et Samir Nasri pour prendre la relève. Les deux ont fait des misères aux Lusitaniens d'un bout à l'autre de la partie. Très actifs au milieu, ils ont en plus été décisifs dans la zone de vérité.

Le Russe a ainsi été à l'origine de trois buts. Sur le premier de Niklas Bendtner (10e), il est déjà là. Une quinzaine de minutes plus tard, il a remis le couvert. Après un service de Nasri, il a ainsi fait un festival pour semer le trouble dans la défense portugaise avant d'offrir un caviar à l'attaquant danois (25e). Et alors que la messe était dite, il a offert une autre offrande à Eboué pour le 4 à 0 (66e). Mais Nasri, déjà précieux dans le jeu, s'est mis au diapason pour mettre définitivement les siens à l'abri. Parti de la ligne de touche à droite, l'ancien Marseillais, qui venait de sauver un but sur sa ligne suite à une tête de Cristian Rodriguez (61e), a éliminé trois défenseurs dans la surface avant de tromper la vigilance d'Helton d'un tir croisé dans un angle fermé. Un bijou qui a mis un terme aux espoirs portugais (3-0, 63e).


Abattus, les Lusitaniens n'ont pu que constater les dégâts. Pendant de longues minutes, ils ont pourtant cru en leurs chances en voyant les nombreuses pertes de balles des Gunners et leur fébrilité défensive. Mais Arsenal avait d'autres arguments. Et notamment un peu plus haut sur la pelouse avec les Nasri et compagnie.  Cerise sur la gâteau : Nicklas Bendtner, très utile avec son jeu de tête, s'est offert le cinquième but sur penalty après une faute sur l'excellent Eboué, rentré en cours de match. Histoire de corser l'addition et de se faire pardonner de ses ratés du week-end avec un beau triplé. Il faut se le dire : Arsenal n'a pas dit son dernier mot.


LA
DECLA : Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal)


"Si je ne souris pas ce soir, je ne sourirai jamais... Rien n'est jamais parfait mais c'était une très bonne performance, solide. On a fait une excellente première période, on a un peu souffert en début de seconde, mais le but de Nasri (ndlr: pour le 3-0) a fait toute la différence. Après, c'est devenu facile. Ce but est un moment d'excellence personnelle, mais je veux relever la solide performance collective. Nous avons été sérieux, avons fait preuve de solidarité et avons pu déployer un jeu fluide comme nous savons le faire. J'espère que ce triplé ne va pas rendre Bendtner trop confiant... C'est bien pour lui. Samedi, il avait fait un bon match mais manqué des occasions. Aujourd'hui, il a eu moins d'occasions et a mis plus de buts. J'espère que cela lui donnera le désir de travailler encore plus dur. "

Source : Eurosport

Publié dans Football

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

William 03/12/2015 06:30

L’équipe d’Arsenal a l’habitude de créer des surprises en Ligue des Champions. Malheureusement, je les vois mal remporter la compétition durant les prochaines années.