Rugby - 6 Nations : Bleus : Des rotations devant ?

Publié le par coquelicot93

Des rotations devant ?

Alors que la composition de l’équipe qui débutera contre l’Italie, dimanche (15h30) au Stade de France, sera annoncée ce mercredi à 11h, plusieurs changements sont attendus, notamment dans le paquet d’avants. A noter toutefois qu’après la blessure de Michalak, la charnière devrait être reconduite.


Avant même le match entre la France et l’Italie, le nom du grand perdant de cette quatrième rencontre du Tournoi 2010 est connu. Il s’agit du Toulousain Frédéric Michalak. En forme ces dernières semaines et auteur de trois bonnes entrées depuis le début de la compétition, dont celle décisive au pays de Galles, il avait fini de convaincre le sélectionneur. En effet, Marc Lièvremont, qui n’a cessé de louer sa performance au Millennium, n’avait pas caché son intention de le titulariser à l’ouverture contre les Transalpins. Mais voilà… Michalak s’est gravement blessé au genou gauche (rupture du ligament croisé antérieur), samedi avec son club contre le Stade français. Il est indisponible pour le reste de la saison. Du coup, le pensionnaire du poste, François Trinh-Duc, qui devait être ménagé, débutera bien dimanche. Il sera associé au Clermontois Morgan Parra pour la quatrième fois consécutive. Dimitri Yachvili, appelé en renfort pour pallier l’absence de Frédéric Michalak, prendra place sur le banc.


Le forfait du Toulousain pose un autre problème : celui de la polyvalence à la charnière. Ainsi, ce dernier pouvait couvrir les deux postes en cas de problème. Or, Yachvili joue exclusivement demi de mêlée. Du coup, en l’absence d’autres joueurs capables d’évoluer à l’ouverture (comme Benjamin Boyet, Jean-Baptiste Elissalde, Fabrice Estebanez ou Damien Traille), c’est Yannick Jauzion qui sera l’ouvreur suppléant. A noter que lui, qui devrait être reconduit au centre, a déjà dépanné à plusieurs reprises avec Toulouse à ce poste. Plusieurs changements pourraient toutefois être effectués. Aux côtés du même Jauzion par exemple, David Marty pourrait être intégré dans le XV de départ, en partie pour faire souffler le Parisien Mathieu Bastareaud. Surtout que celui-ci, ménagé en début de semaine, ressent une douleur au mollet.


Lapandry et
Chabal titulaires ?


De même, en troisième ligne, le jeune Clermontois Alexandre Lapandry devrait être titularisé. Imanol Harinordoquy, forfait avec Biarritz samedi dernier en raison de douleurs dorsales, pourrait ainsi prendre place sur le banc. C’est Julien Bonnaire qui glisserait alors au centre de la troisième ligne. Ce n’est pas le seul changement qui pourrait être opéré dans le huit de devant. En deuxième ligne, les rotations, souvent forcées à cause des différentes blessures qui touchent ce secteur depuis l’annonce du groupe des trente pour préparer le Tournoi (Millo-Chluski, Chabal, Papé), devraient se poursuivre. C’est ainsi que les deux compères du Racing-Metro, Sébastien Chabal et Lionel Nallet, pourraient être associés. Julien Pierre, auteur d’un excellent match à Cardiff, serait remplaçant. En première ligne, il n’est pas impossible que Dimitri Szarzewski et Jean-Baptiste Poux soient préférés à William Servat et Thomas Domingo.


Les changements supposés permettraient évidemment de voir (ou plutôt revoir) à l’œuvre plusieurs joueurs alors que les titulaires ont pour l’instant donné satisfaction depuis le début du Tournoi. Mais ces changements seront également intéressants dans l’optique de donner un peu de repos à certains éléments particulièrement utilisés en cette période. D’ailleurs, beaucoup d’internationaux ont disputé une grande partie de leur rencontre avec leurs clubs respectifs le week-end dernier, à l’occasion de la 21e journée du Top 14. Les ultimes choix concernant la composition du XV de France devraient ainsi tenir compte de la récupération de chacun…


Le
XV possible : Poitrenaud ; Malzieu, Marty, Jauzion, Palisson ; (o) Trinh-Duc, (m) Parra ; Lapandry, Bonnaire, Dusautoir (cap) ; Nallet, Chabal ; Mas, Szarzewski, Poux.


Remplaçants :
Servat, Domingo, Pierre, Harinordoquy, Yachvili, Bastareaud, Andreu.

23e homme : Baïocco

Source : Rugbyrama

Publié dans Rugby

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article