Tennis - Masters Indian Wells : Revoilà Rafa

Publié le par coquelicot93

Revoilà Rafa

Absent des courts depuis son abandon face à Andy Murray à Melbourne, Rafael Nadal va effectuer son retour à la compétition aux Etats-Unis lors du Masters 1000 d'Indian Wells. L'Espagnol dit se sentir prêt. Tant mieux, car il va devoir défendre beaucoup de points en ce printemps 2010...


M 1000
INDIAN WELLS


Avec la tournée américaine sur dur puis la traditionnelle campagne sur terre battue, la saison de tennis entre dans sa deuxième phase. Elle nous mènera jusqu'à Roland-Garros dans deux mois et demi. Au cours de cette période, d'un point de vue comptable, personne ne jouera plus gros que Rafael Nadal. Il le sait. Aujourd'hui troisième du classement ATP, le Majorquin va remettre en jeu 4280 de ses 7740 points (1). D'où l'importance pour lui de ne pas se rater en ce printemps 2010, sous peine d'arriver à Roland-Garros avec un rang inédit depuis bien longtemps pour lui.


Dès cette semaine à Indian Wells, Nadal a donc tout intérêt à être prêt. Visiblement, il l'est. Eloigné des courts pendant six semaines à cause de sa blessure au genou droit contracté lors de sa défaite en quarts de finale de l'Open d'Australie face à Andy Murray, il risque de manquer un peu de compétition, mais il se sent physiquement en très bonne condition. "Je m'entraîne intensément depuis trois semaines. Nous avons réalisé un travail de pré-saison dans l'idée de retrouver la forme que j'avais avant d'arriver en Australie. Je me sens fort et je n'ai pas mal aux genoux. Ne reste plus que la compétition", a-t-il confié dans un entretien accordé au quotidien espagnol AS.


Une pensée pour la Coupe Davis


Malgré son déficit de matches, le numéro un espagnol apparait plutôt confiant. D'abord parce qu'il ne ressent donc plus aucune douleur. Ensuite parce que ses sensations étaient excellentes avant sa blessure. "J'avais d'excellentes sensations, juge-t-il, bien meilleures qu'e 2009. A Doha, je jouais très bien et je suis passé très près de la victoire. Mon jeu était là. Maintenant, j'ai juste besoin de retrouver de la continuité, car c'est elle qui donne la confiance." S'il ne fait pas une obsession du classement, Nadal n'ignore pas qu'il ne peut se permettre de passer à côté en Californie. "Je défends 1.000 points (au classement ATP à Indian Wells après l'avoir remporté en 2009, rappelle-t-il. C'est beaucoup, mais mon premier objectif, le plus immédiat, est d'abord de bien jouer la saison américaine sur surface dure." Le reste suivra. Talonné par Murray, il pourrait glisser au 4e rang s'il ne parvenait pas à conserver son titre à Indian Wells.


S'il n'y a jamais de bons moments pour se blesser, Nadal n'a toutefois pas manqué la partie la plus cruciale de la saison. Février est l'un des rares mois de l'année à ne compter ni tournoi du Grand Chelem ni Masters 100 au programme. Dans son malheur, il a donc eu de la chance. Même son absence au sein de l'équipe d'Espagne au premier tour de la Coupe Davis, le week-end dernier, contre la Suisse, n'aura pas été préjudiciable. Tant mieux, car cette compétition lui tient plus que jamais à coeur. "La Coupe Davis reste un gros objectif pour moi et je n'oublie pas que cette épreuve m'a apporté quelques-unes des plus fortes émotions de ma carrière. C'est un honneur et une fierté de défendre son pays", explique-t-il. Alors il n'a pas l'intention de rater le quart de finale contre la
France. "Ce sera très dur. Nous devrons tous être à 100%. J'ai envie d'y être." D'ici là, Rafa a beaucoup de travail et avant de jouer pour son pays, il va déjà devoir penser à lui...


(1) Rafael Nadal avait enchainé les performances et haut niveau entre mars et mai en 2009. C'est la raison pour laquelle il doit défendre la plupart de ses points en ce printemps :

MS 1000 Indian Wells: 1000 points (Victoire)
MS 1000 Rome: 1000 points (Victoire)
MS 1000 Monte-Carlo: 1000 points (Victoire)
MS 1000 Madrid: 600 points (Finale)
ATP 500 Barcelone: 500 points (Victoire)
MS 1000 Miami: 180 points (1/4 de finale)

Source : Eurosport

Publié dans Tennis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article