Rugby - Test-matchs

Publié le par coquelicot93

Lauret: "A cent à l'heure"

 

Lauret: \"A cent à l\'heure\"

 

Le jeune troisième ligne aile de Biarritz, Wenceslas Lauret (21 ans), qui fêtait face aux champions du monde en titre sa première sélection en Bleu, n'oubliera jamais ce moment là. Pour plein de raisons différentes, il gardera toujours en mémoire ses 53 premières minutes avec le maillot national.

 

Quel sentiment vous anime suite à cette large défaite ?

W. L.: Je suis très mitigé. A la fois très déçu de la défaite. J'aurai aimé débuter ma carrière en Bleu par un beau succès. Mais cette première sélection fut aussi tellement sublime que je peux réellement bouder mon plaisir. J'ai fêté cette cape face aux champions du monde en titre. Beaucoup de joueurs auraient voulu être à ma place.

Le fossé entre le Top 14 et un test match est-il immense ?

 

W. L.: Oui. Ca va à cent à l'heure, les impacts sont très rudes. Quand leur arrière (Zane Kirshner, N.D.L.R.) relançait du fond du terrain, j'avais l'impression qu'il était sur moi en une demi seconde.

 

Est-ce intimidant, pour un jeune joueur comme vous, de débuter face à la kyrielle de stars des Springboks ?

W. L.: Pour vous dire la vérité, je n'ai pas une très grande culture rugby. Je ne connais que très peu les joueurs que j'ai affronté au Cap.

 

Quelles images retiendrez-vous de ce match ?

W. L.: La Marseillaise était réellement très forte. J'en avais rêvé. Je ne pensais pas qu'elle puisse déclencher chez moi autant d'émotion. Je garderai également en mémoire les mots de Thierry Dusautoir, qui nous hurlait de ne pas lâcher, malgré l'ampleur du score et les coups de boutoir des Boks. Il m'a aidé à m'arracher comme un dingue.

 

Quid du plaquage de Schalk Burger ?

W. L.: C'est lui qui m'a cloué au sol en première mi-temps ? Mes souvenirs sont flous. (rires)

 

Votre titularisation vous a-t-elle surprise ?

W. L.: Oui, beaucoup. Je ne m'y attendais vraiment pas.

 

Avez-vous bien dormi la veille de cette rencontre ?

W. L.: Non. Mais c'est plus à cause des trompettes des supporters des Bafana Bafana (léquipe nationale

d'Afrique du Sud, N.D.L.R.) que du stress.

 

Que devez-vous améliorer afin de goûter à nouveau au plus haut niveau ?

W. L.: Je vais devoir être plus lucide en défense, ne pas me laisser aspirer par les leurres. Je vais beaucoup apprendre de ce match. Nous allons beaucoup apprendre de ce match. Il ne faut surtout pas l'oublier.

 

Que ferez-vous de votre premier maillot ?

W. L.: Je le garde à jamais.

 

Source : Rugbyrama

Publié dans Rugby

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article